Stratégie de lutte contre l'ergot du seigle

Contrôler les adventices pour lutter contre l'ergot du seigle

Comment un herbicide peut-il lutter contre un champignon ?

Les graminées adventices peuvent constituer un relais pour une contamination secondaire sur les céréales. En contrôlant ces graminées, on limite ainsi le risque de contamination en "brisant" le cycle de développement de l'ergot. 

Durant 3 ans, nous avons étudié l'efficacité de traitements d'automne à base d'urées substituées pour contrôler l'ergot du seigle, au champ et à la récolte.


Un dispositif expérimental unique en France.

Un protocole innovant a été mis en place durant 3 ans, sur 14 essais dans toute la France (cf protocole en encart)


Les résultats sont probants :

Concernant la présence d'ergot dans la récolte, seul le programme Automne + Sortie d'hiver évite le risque de déclassement et de coût supplémentaire de tri pour la récolte de l'agriculteur.

Concernant la présence d'alcaloïdes dans la récolte, le désherbage d'automne diminue significativement la contamination d'alcaloïdes dans la récolte, assurant ainsi à l'agriculteur la maîtrise du risque sanitaire et économique.


En conclusion, les herbicides sont efficaces contre les contaminations d'ergot dans la récolte, que ce soit en terme de sclérotes ou d'alcaloïdes. 

Le programme à base d'urées substituées + sulfonylurées reste le plus efficace.

Cette étude reste à replacer dans un contexte où les résistances aux ALS se développent.

description du protocole

Les urées substituées restent agronomiquement indispensables pour lutter contre l'ergot du seigle